LE ROUGEAS ET ANCIENNES MINES

Ce site doit son nom à sa couleur rougeâtre due à la présence d’oxyde de fer. Les mines de cette colline ont été creusées pour exploiter la Bauxite, (1906-1960) minerai que l’on trouve dans les Baux en Provence (d’où son nom). Le gisement exploité à ciel ouvert a profondément modifié le paysage, notamment par la formation d’un lac.

Rougeas.jpg

LE PARAPLUIE DE MONTMAJOU

Il existait en 1889 des cures thermales à Montmajou, grâce aux eaux de source captées sur ce lieu. Ces eaux étaient bénéfiques pour la peau. Le grand bassin rond servait de réservoir d’eau, il y avait obligation de le couvrir, d’où ce toit en forme de parapluie et sa magnifique charpente.

MontMajou.jpg

LE MENHIR DE ROQUEBLANQUE, ET LA TABLE D’ORIENTATION

C’est un bloc de calcaire cristallin prélevé sur place, d’une épaisseur variante entre 70 et 85 cm et d’une longueur de 3,50 m. Il est aujourd’hui solidement ancré au sol et ne dépasse plus que de 2 m. La table d’orientation présente les vignobles AOC.

Menhir Table Orient.jpg

LA CHAPELLE NOTRE-DAME D’AYDE

Cette chapelle constitue l’ultime vestige de la vieille paroisse d’Adeilhan. Au moyen-âge le territoire de Cazouls-lès-Béziers était morcelé en 15 paroisses dont le village était le point central. Chacune était habitée et possédait son église.

Chapelle Ayde.jpg

 

LE CHÂTEAU DE SAVIGNAC LE HAUT

De l’époque pré-féodale, le château surplombe la vallée de l’Orb, site et escalier classé, tour du XIe siècle. La séparation de Savignac le «Haut» et de Savignac le «Bas» est intervenue en 1642 à la suite d’un partage entre héritiers.

Savignac le Haut.jpg

L’ABBAYE DE FONTCAUDE

Abbaye de l’ordre des Prémontrés, elle est un exemplaire authentique d’architecture romane. Ce lieu se trouverait sur le passage d’une voie romaine, remontant depuis Capestang et se rendant sur Cessenon. À découvrir : Son abbatiale de pur style roman, son musée où l’on trouve le moulin à huile, une fonderie de cloches...

Fontcaude.jpg

LA CAVE COOPÉRATIVE

Depuis sa construction en 1937, la Cazouline a connu plusieurs transformations. Avec 5 villages voisins, ils créent en 1995 les Vignerons du Pays d’Ensérune qui regroupent aujourd’hui près de 600 familles de propriétaires récoltants sur un vignoble de 3650 Ha. La cave propose de découvrir la richesse de son terroir à travers différentes appellations.

Cave Coop.jpg